Pour les Bruxelloises et les Bruxellois qui ne sont pas titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur mais d’un diplôme de l’enseignement secondaire et qui, surtout, ont la motivation et les compétences suffisantes. Le statut d’employé(e) leur offrira la possibilité de se présenter immédiatement devant une classe en compagnie d’une institutrice ou d’un instituteur maternels, ce avec le titre d’institutrice ou d’instituteur maternels en formation. Ainsi, les candidat(e)s sélectionné(e)s bénéficieront d’un coaching intensif destiné à leur faire obtenir un diplôme complet en enseignement maternel au terme d’un parcours de 4 ans.

La motivation, l’engagement et la persévérance sont nécessaires pour combiner travail et études. Quelles sont les attentes envers les personnes engagées dans ce parcours destiné à leur donner le statut d’institutrice ou d’instituteur maternels dans le cadre du programme du Baobab ?

  • Aimer travailler avec de jeunes enfants.
  • S’impliquer de façon maximale dans ce « baccalauréat » d’enseignement élémentaire et, par conséquent, s’impliquer également en dehors des heures de travail.
  • S’impliquer activement pendant toute la poursuite des études.
  • S’engager à atteindre le niveau C1 de néerlandais avant la fin de la formation d’instituteur(trice) maternel(le).
  • S’impliquer activement sur le lieu de travail et participer à l’ensemble des activités scolaires.
  • Profiter au maximum des possibilités d’apprentissage offertes par le lieu de travail.
  • Habiter Bruxelles et continuer à y résider tout au long du parcours de formation.