Vu que la Région bruxelloise est avant tout une métropole où réside une population aux origines très diverses, l’enseignement a un rôle important à jouer en offrant aux enfants des opportunités d’épanouissement et en (re)connaissant leurs aptitudes. Le Baobab veut contribuer au développement de l’enseignement bruxellois pris dans son sens le plus large. Dans un monde globalisé, le multilinguisme de Bruxelles constitue un atout et la diversité de l’offre d’enseignement comprend les outils qui permettent de donner une impulsion positive à cette réalité multidimensionnelle et extrêmement diverse. En outre, la diversité de l’offre d’enseignement devrait permettre de jeter d’autant plus facilement des ponts entre l’école, la famille et le milieu de vie.

Le Baobab vise à renforcer les relations entre l’école, les enfants, les parents et les quartiers en Région bruxelloise. Un enseignement efficace ne peut qu’être intégré au quartier, à l’échelle des enfants bruxellois, en phase avec des parents qui se sentent considérés comme partenaires de l’école parce qu’ils sont respectés dans leur spécificité et dans leur propre rôle d’éducateurs de leurs enfants. Le Baobab considère la participation comme la condition sine qua non d’un enseignement efficace à Bruxelles.